Ventilation et sèche-linge pour une tiny house

Ventilation et sèche-linge pour une tiny house

Un sèche-linge pose des problèmes dans une maison étanche et bien isolée. Quelles sont les possibilités ?

Les VMC double flux lunos sont une option pour la ventilation de toute la maison. Les installations à travers le mur sont discrètes et silencieuses – la bouche d’aération se trouve à droite de la prise murale.
Les maisons qui ont un très faible taux de fuite d’air et dont les murs et le toit sont fortement isolés ne permettent pas une grande ventilation naturelle. Le but de la construction d’une tiny house à haute performance, sans forcément être autonome, est de contrôler la source et la quantité d’air extérieur qui pénètre à l’intérieur.

C’est pourquoi les concepteurs prévoient généralement une sorte de ventilation mécanique, souvent sous la forme d’un ventilateur à récupération de chaleur ou d’énergie (VRC et VRE). Mais comme de nombreux constructeurs l’ont découvert, il peut être un peu plus compliqué de fournir de l’air frais à une tiny house, en particulier si l’on tient compte d’un sèche-linge qui évacue l’air vers l’extérieur.

« Lorsque nous avons construit notre tiny house (25 mètres carrés, essentiellement 2 pièces principales) il y a 13 ans, nous l’avons rendue très étanche et bien isolée, mais nous n’avons pas pris en compte le besoin d’air d’appoint », écrit Jule dans un billet de questions-réponses. « La première fois que nous avons fait fonctionner notre sèche-linge, nous avons eu de l’air aspiré par les prises électriques ! »

La solution de Jule a consisté à laisser les fenêtres ouvertes et à installer un ventilateur pour aspirer l’air extérieur dans la buanderie pendant que le sèche-linge fonctionne. CommeJule vit dans le nord, le ventilateur fait entrer de l’air froid et humide pendant l’hiver.

Bien que l’espace dans les murs et les plafonds soit limité, Jule se demande si une VMC est une solution possible. Cependant, en examinant les options, Jule constate que les conseils à ce sujet semblent convenir aux grandes maisons équipées de systèmes de chauffage à air pulsé.

« Une chose que j’aimerais voir sur ce site, c’est une page de conseils pour les personnes ayant une tiny house », déclare Jule. « Tout semble être orienté vers l’utilisation d’un appareil de chauffage à air pulsé, ce que je n’ai pas. Cela n’aurait pas de sens dans une maison de cette taille, et je ne me suis jamais soucié du type de chaleur qu’ils donnent ».

La ventilation de la tiny house

Un VRE n’est probablement pas la meilleure solution

Même dans le nord, l’air extérieur peut sembler froid et humide, mais il est généralement beaucoup plus sec que l’air intérieur en termes absolus. Ainsi, le fait d’aspirer l’air extérieur ne crée pas de problème d’humidité intérieure. En revanche, cela créera un problème d’énergie et de confort.

Une solution possible est d’installer un sèche-linge à pompe à chaleur non ventilé. Comme il n’évacue pas un volume important d’air intérieur, il n’aspire pas un volume important d’air extérieur pour le remplacer. Cependant, une pompe à chaleur peut rapidement poser des problèmes de poids…

De plus, une tiny serait mieux équipée d’un système de ventilation à récupération de chaleur plutôt que d’un VRE. Les deux systèmes intègrent un échangeur de chaleur pour réduire les pertes d’énergie, mais un VRE préserve une partie de la teneur en humidité de l’air entrant ou sortant. Ce n’est pas le cas d’un VRE.

Un VRE n’a généralement de sens que dans les endroits qui connaissent un problème de refroidissement latent (humidité extérieure) assez important en été. Dans notre pays, les charges latentes sont presque toujours négatives, même lorsqu’il fait chaud dehors. Un VRC (chaleur sensible uniquement) est plus judicieux dans notre climat.

La norme de ventilation prévoit environ 50 cm3 cubes d’air frais par minute pour une maison de 25 mètres carrés avec une chambre à coucher et 1m3 pour une maison avec deux chambres à coucher. C’est environ la moitié ou moins du volume d’air évacué par un sèche-linge.

Mais si la moitié de l’air d’appoint de la sécheuse provient du VRC, c’est quand même mieux que de le faire passer par les prises électriques (ce qui est d’ailleurs un signe de fuite du revêtement de la maison) !

Quelque constructeurs estiment que la norme est trop élevée. Elle calcule différemment la ventilation requise, suggérant qu’une maison d’une chambre à coucher et de 25 mètres carrés devrait avoir environ 22,5 cm3.

Cela suggère que Jule pourrait envisager des VMC double flux Lunos à travers les murs. Les VRC, les VRE et les VMC double flux des Lunos ne sont pas des appareils à air d’appoint. Ce sont des systèmes de ventilation équilibrés qui évacuent le même volume d’air qu’ils fournissent. Les fabricants de VRC et de VRE mentionnent généralement ce fait dans leurs instructions d’installation, en précisant que ces VMC double flux de ventilation ne doivent pas être utilisés comme source d’air d’appoint.

Une paire de VMC double flux Lunos fournirait une ventilation adéquate et fournirait également un chemin d’air d’appoint pour la voie la plus sèche mieux que ce que vous avez maintenant.

L’air d’appoint passif

Mais il peut y avoir une autre option : une ventilation de salle de bain Panasonic pour évacuer l’air et un kit d’air de Lunos qui laisse entrer l’air frais lorsque le bâtiment est dépressurisé.

C’est une tactique que plusieurs fabricants de tiny house utilisent avec succès. « Nous faisons fonctionner une de nos VMC double flux de salle de bains 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à une vitesse de 30 cfm pour une maison de plus de 30m2 et cela semble être une ventilation plus que suffisante », écrit-il.

Pour un petit endroit comme cette tiny, je pense que tout ce qui dépasse 30 cfm serait excessif. Vos meilleures options pourraient être quelque chose de la gamme de produits Lunos : soit une paire de E2, et eGO ou deux, ou même leur ventilateur d’extraction à faible volume (si vous n’avez pas de ventilateur de bain) ». Les produits sont disponibles directement sur le site de leur distributeur français Innovstore, et à -10% avec le code TOCTOCTINY20.

Un autre tinyste nous raconte. « Nous avons initialement installé 2 entrées d’air passif car les spécifications indiquent jusqu’à 18 cfm, mais c’est faux. En réalité, il semble qu’elles ne soient capables que de fournir 10 cfm. Les kits d’air Lunos ont l’air bien, mais 4x le coût du Panasonic ».

Ce même habitant n’est pas convaincu que cet arrangement soit la meilleure idée dans son climat froid car l’air intérieur est un peu sec en hiver. Mais c’est probablement bien dans les régions les plus froides. « Si je construisais à nouveau, j’opterais pour un petit VRC ou j’envisagerais des Lunos » dit-il.

Lunos et autres choix possibles

On voit une lacune dans le marché des équipements de ventilation équilibrée pour les tiny houses, une lacune qui est actuellement comblée que par les Lunos. Néanmoins, il existe de nombreux modèles de VMC mono-points accessibles sur ce comparatif.

Bien qu’ils soient bien conçus et efficaces sur le plan énergétique, les VMC double flux Lunos peuvent poser un problème aux personnes qui ont le sommeil très léger lorsqu’ils sont utilisés dans une chambre à coucher car elles s’allument et s’éteignent toutes les 55 à 75 secondes.

Je ne pense pas que les Lunos dérangeraient qui que ce soit dans un salon, mais à l’intérieur d’une chambre à coucher, les dormeurs sensibles peuvent entendre le ventilateur changer de direction toutes les 55 à 75 secondes (55 pour les murs fins, 75 pour les murs épais). Elles font également un trou dans le mur, donc si vous avez des murs épais remplis de cellulose et des fenêtres à triple vitrage, qui bloquent presque tous les sons, les Lunos font un trou dans cette enveloppe. Je pense toujours qu’ils sont géniaux, mais pas pour toutes les situations.

Au fil de nos recherches, nous avons vu que d’autres lecteurs doutent que le bruit soit une considération importante, et soulignent que d’autres options sont sur le marché.

Trevor, par exemple, doute que l’air frais doive être amené directement dans la chambre à coucher dans une maison aussi petite qu’une tiny house.

« Si cela était vraiment jugé nécessaire, je choisirais toujours par défaut un petit VRC avec des moteurs ECM », explique Trevor. « Lunos a des contrôleurs de ventilateur à 5 vitesses, donc descendre à moins de 20 cfm devrait être une question triviale. Dans ce mode, il devrait être complètement silencieux dans la pièce pour que je puisse dire s’il est allumé ou éteint à une distance d’un mètre. Une fois que je l’ai recomposé à environ 10 cfm. Je ne peux littéralement pas l’entendre fonctionner ».

Un autre dit que Panasonic fabrique deux VRE qui méritent d’être considérés. L’un d’eux, le WhisperComfort ERV FV-04VE1, a des réglages de 10, 20 et 40 cfm et peut être installé comme un grand ventilateur de salle de bain. Un second, l’Intelli-Ballance 100, peut être réglé pour s’allumer et s’éteindre si 50 cfm représentent une ventilation trop importante. Cet appareil peut fonctionner aussi peu que 10 minutes par heure.

L’un ou l’autre de ces appareils serait un « excellent choix » pour une tiny house, mais le second ne semble pas être très accessible en france affirme M. Peters.

Avantages et inconvénients des sécheurs non ventilés

La possibilité d’installer un séchoir non ventilé pourrait être attrayante, mais quelques recherches ont donné lieu à des avis mitigés.

Les longs temps de séchage, les vêtements qui se froissent, l’incapacité de sécher légèrement des articles délicats, les vêtements qui deviennent très chauds et les réparations fréquentes sont quelques-unes des plaintes dont nous avons pris connaissance pour la rédaction de notre article.

D’après un utilisateur de ce système, c’est même une très bonne option. « Je ne peux pas dire que les plis et le séchage de vêtements délicats ont été un problème ou quelque chose d’important pour nous », dit-il. « Nous l’aimons parce qu’il prend moins de place qu’un lave-linge/sèche-linge séparé et qu’il n’a pas eu besoin d’un grand trou dans la maison pour la ventilation (et les problèmes d’air d’appoint). Ces avantages en valent la peine par rapport à une installation normale. Dans certaines situations, il semble que passer à un sèche-linge sans ventilation (ou à un appareil combiné) serait plus facile que d’effectuer des changements majeurs de ventilation ».

Trevor, lui, dit que son Whirlpool WED99HEDW prend plus de temps pour sécher les vêtements et est également « assez bruyant ». « Si vous pouvez le ranger loin des pièces d’habitation, ce n’est pas un problème », ajoute-t-il. « Nous l’avons dans notre salle de bain à l’étage, et bien que je souhaite qu’il soit plus silencieux, je ne l’échangerais pas. Un sèche-linge ordinaire n’est pas vraiment silencieux non plus ».

Aaron Beckworth dit qu’il a une laveuse/sécheuse à condensation LG depuis environ 18 mois. Il peut programmer des cycles de lavage et de séchage avant de partir au travail le matin, ce qui est un plus, et les vêtements en ressortent doux sans aucune électricité statique.

Mais, ajoute-t-il, il y a des inconvénients : « Le cycle de séchage est très bruyant. Ce n’est pas un grondement constant, mais un bruit mécanique intermittent. Nous sommes dans une tiny house. C’est pourquoi nous essayons toujours de commencer à faire notre lessive en sortant. Bien entendu, cela ne permet pas de retirer certains articles entre le cycle de lavage et le cycle de séchage. Les vêtements ont en effet tendance à sortir froissés, certains plus que d’autres. Les jeans sont les pires ! »

Finalement, nous avons interrogé un expert…

Il est intéressant de constater que dans les très petits bâtiments étanches, même les « petites » pressions – comme celle créée par l’échappement d’un sèche-linge – peuvent poser des problèmes.

Voici les options telles qu’il les voit, les variables étant le coût, l’efficacité, l’efficience, le niveau de technologie :

1 – Séchoir de pompe à chaleur :

Les sèche-linge à condensation sans ventilateur sont sur le marché depuis un certain temps, mais j’ai entendu de nombreuses plaintes d’utilisateurs. Voici, par exemple, une évaluation détaillée du DHP24412W de Blomberg par un propriétaire d’une maison passive locale de niveau de performance :

« Je n’ai pas été enchanté par le sèche-linge. Il n’y a pas de réglage qui permette de sécher le linge à fond, donc on ne peut pas le laisser sécher et s’en aller comme ça. Lorsqu’il est signalé que le séchage est terminé (extra-sec), le linge est encore un peu humide. Si vous l’attrapez à temps, vous pouvez faire un deuxième cycle de séchage supplémentaire pour qu’il soit vraiment sec, mais si vous ne le faites pas, il moisit…

« Notre motivation pour ne pas utiliser un sèche-linge à ventilation externe était que nous ne voulions pas avoir à réchauffer l’air d’appoint, mais je pense que la bonne façon de résoudre ce problème est de faire en sorte que le sèche-linge tire l’air d’appoint de l’extérieur, le chauffe et le fasse passer dans les vêtements, plutôt que d’essayer de faire un système de pompe à chaleur en circuit fermé. Le système en boucle fermée semble bon en surface, mais les résultats ne sont pas bons.

2 – Séchez à la main dans le même espace que votre nouveau VRC :

Ma femme et moi aimons sécher nos vêtements à l’air libre, à l’extérieur quand le temps le permet et à l’intérieur quand ce n’est pas le cas. Nous avons un VRC dédié à notre sous-sol (notre système d’atténuation du radon), qui fait office de déshumidificateur en hiver.

J’ai mesuré combien de litres d’eau il reste dans une charge de vêtements typique sur l’axe H – environ 4 – et j’ai ensuite mesuré l’humidité relative dans le sous-sol lorsque nous séchons une charge à l’air libre. Notre VRC épuise facilement la plus grande partie de cette charge latente et est considérablement plus efficace pour fonctionner – même pendant de nombreuses heures – que notre sèche-linge conventionnel. J’ai juste augmenté la vitesse du ventilateur à un niveau élevé (200 cfm ; à peu près la même que celle du sèche-linge…).

Certes, dans votre tiny house, ce n’est peut-être pas aussi pratique, mais vous pouvez peut-être faire tourner votre lave-linge et augmenter le temps d’utilisation de manière à ce qu’il ne gêne pas les opérations ménagères ou l’organisation de petites fêtes…

Et, d’accord, la teneur en humidité de l’air extérieur en hiver dans le Vermont est probablement en moyenne beaucoup plus faible que presque partout dans le nord-ouest du Pacifique. Vous devrez peut-être planifier votre opération de nettoyage de vêtements en fonction des conditions météorologiques à venir, ce qui revient à faire sécher les vêtements en été.

3 – Entrées d’air :

Ce que je n’aime pas dans cette approche, c’est que toutes sortes d’événements peuvent activer ces entrées d’air, surtout dans une tiny house exiguë. L’avantage d’ouvrir une fenêtre à proximité, c’est qu’elle est basée sur un événement.

4 – Faites votre lessive ailleurs :

Vous avez besoin d’un bâtiment plus grand et plus étanche pour sécher votre linge, comme une laverie automatique ou un service de blanchisserie. Bien sûr, je vous propose cela avec beaucoup de culot, mais en disant simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *