Quel type de parquet choisir : contrecollé, massif ou stratifié ?

Vous avez opté pour un revêtement en bois pensant que ce serait plus chic et plus facile ? Déjà vous avez fait le bon choix, cependant vous devez savoir qu’il existe différents types de parquets disponibles sur le marché. Si aujourd’hui, vous devez faire un choix et vous avez peur de ne pas faire le bon ? Voici un guide qui devrait vous simplifier les choses.

Le parquet massif : une valeur sûre

Le parquet massif ou parquet chêne est le plus chic et le plus robuste des revêtements de sol. Il est réputé pour sa convivialité et sa capacité isolante grâce notamment à son épaisseur. On parle d’un accessoire de 20 à 23 cm de hauteur. Ce genre de revêtement de sol est fait de 100 % bois. Pourtant, il possède une étonnante capacité à résister à l’humidité.

C’est le revêtement idéal pour n’importe quelle maison. Il apporte une touche de modernité dans l’aménagement. Il se décline aussi en plusieurs coloris qui dépendent de l’essence du bois utilisé. Mais il ne s’adresse pourtant pas à tout le monde. En effet, c’est aussi l’un des produits les plus chers du marché.

La pose de ce genre de parquer rebute aussi certains artisans et propriétaires. Il doit être cloué ou collé avec une colle spécifique pour garantir sa robustesse et la stabilité de la structure. Malgré ces quelques inconvénients le parquet massif reste à ce jour le meilleur choix à prendre.

Le parquet contreplaqué : entre le design du bois massif et la modicité des autres revêtements de sol

Si vous avez envie d’un aménagement élégant, mais que vous n’avez pas un budget conséquent, optez pour le parquet contreplaqué. L’esthétisme des deux revêtements de sol est plus ou moins le même.

Ce genre d’accessoire est fait de plusieurs couches de lames de bois. Il est modique dans la mesure où seules les parties les plus externes de la lame sont faites de bios nobles. Il est également plus léger, et donc, plus facile à manipuler et à poser. En moyenne, ce revêtement de sol fait dans les 2 à 6 mm d’épaisseur. Ce qui lui permet de mieux résister à l’usure. D’ailleurs, à l’instar du parquet en bois massif, il est traité spécialement en usine pour durer des années.

La pose d’un parquet de ce genre peut se faire de plusieurs manières. Si vous avez envie d’un maximum de stabilité sur vos revêtements de sol, optez pour la pose clouée. Mais attention, cette démarche prendra plus de temps. Raison pour laquelle d’ailleurs, la majorité des consommateurs penchent pour la pose flottante. Il suffit de clipser les lames de parquet entre elles pour ce faire. En quelques heures, vous aurez fini vos travaux d’aménagement.

Les avantages de la pose collée

Que vous optiez pour un parquet en bois massif ou en contreplaqué, on vous conseille la pose collée. Certes, cela prend plus de temps que la pose flottante, néanmoins, il y a quelques avantages à en passer par là. Notamment, le revêtement de sol est plus stable. Mais vous profiterez aussi d’une meilleure isolation acoustique.

Ce genre de pose est conseillé pour la mise en place de sol chauffant, et ce, dans un appartement ou une résidence de luxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *