Aides et Subventions pour l’isolation des combles

Malgré les dispositions prises par l’Etat, effectuer des travaux d’isolation des combles n’est toujours pas chose aisée en France. En effet, bien que de nombreux dispositifs soient mis en place par le gouvernement, peu sont les usagers qui en sont informés. L’objectif de notre article est donc de répondre à cette question que nombreux d’entre eux se posent au quotidien. Quelles sont les aides qui peuvent me permettre d’isoler mes combles gratuitement ?

De quelles aides et subventions puis-je bénéficier pour isoler mes combles gratuitement ?


Vous avez la possibilité de bénéficier d’aides pour amortir les coûts de vos travaux d’isolation des combles, il suffit juste d’avoir la bonne information. Vous pouvez également bénéficier d’une assistance dédiée pour toute expertise nécessitant l’intervention d’un
spécialiste de l’isolation des combles.

Le crédit d’impôt

De son vrai nom Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), le crédit d’impôt est un avantage isolation comble dont bénéficient les particuliers justifiant d’un domicile fiscal en France. L’objectif est de soutenir les usagers souhaitant effectuer des travaux d’amélioration énergétique dans une habitation principale datant d’au moins 2 ans. Accessible aux propriétaires, aux locataires et aux occupants à titre gratuit, cette aide peut être demandée par tous les contribuables (qu’ils soient imposables ou non).

Cette année encore le CTE s’étend à plusieurs catégories de travaux pour un taux compris entre 15% et 50%. Mais en ce qui concerne l’isolation des combles il est de 30%. Toutefois, pour en bénéficier, il faut avoir dépensé un montant maximum de 8 000 euros pour ses travaux et ce, pour une personne vivant seule. Les couples soumis à une imposition commune quant à eux doivent respecter un plafond de 16 000 euros.

L’éco prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt dont les intérêts sont supportés par l’Etat. Différent du CITE, il est accessible aux particuliers (locataires, propriétaires, occupants à titre gratuit), aux professionnels (sociétés civiles immobilières) et aux syndicats de copropriétaires. La condition pour en bénéficier est qu’il soit sollicité pour effectuer des travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation des combles. Par ailleurs, il n’est pas soumis à des conditions de ressources.

Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

Ce sont des aides proposées par les entreprises de fourniture d’énergie telles que EDF, ENI, Total, Engie…L’objectif est d’aider les propriétaires et les locataires à réaliser des travaux d’isolation des combles; à condition que ceux-ci soient confiés à un prestataire reconnu garant de l’environnement (RGE). Pour en bénéficier, vous devrez remplir les conditions relatives à votre situation géographique; au type de chauffage dont vous disposez, ainsi qu’à la surface d’isolant à installer.

Les aides de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH)

Mises en œuvre dans le cadre du programme « Habiter Mieux »; ces subventions sont une initiative de l’ANAH (Agence nationale de l’amélioration de l’Habitat); pour lutter contre les pertes d’énergie dans les logements. « Habiter Mieux Agilité »; est le volet spécifiquement consacré aux travaux d’isolation des combles. Il permet aux ménages classés dans les catégories « ressources très modestes »; et « ressources modestes » de bénéficie d’une subvention de l’ANAH.

  • Les ménages situés dans la catégorie des « ressources très modestes »; bénéficient d’une aide correspondant à 50% du montant hors taxe des travaux effectués chez eux (avec un plafond de 10 000 € maximum).
  • Les ménages qui correspondent à la catégorie des « ressources modestes » peuvent se voir rembourser 35% du montant de leurs travaux d’isolation (à condition de respecter un plafond de 7000 euros maximum).

La TVA à taux réduit

De même que le CITE, la TVA à taux réduit est un avantage isolation comble octroyé aux particuliers; qui justifient d’un domicile fiscal en France. Elle donne la possibilité de bénéficier d’un taux de 5,5% applicable aux travaux ainsi qu’aux matériaux éligibles au CITE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *