Laminage aluminium et processus de production

L’industrie du laminage de l’aluminium a connu une croissance colossale au fil du temps en raison de la demande croissante du secteur de l’application. Tout d’abord, des méthodes de fabrication sophistiquées et actualisées qui ont permis d’obtenir un degré plus élevé de raffinement et de richesse du produit final et de l’application qui a évolué en raison de la demande croissante de tôles, plaques et feuilles d’aluminium dans divers secteurs tels que l’emballage, le transport et la construction. Selon un rapport de recherche, la consommation mondiale de produits laminés en aluminium devrait atteindre 30 millions de tonnes à un taux de croissance annuel moyen d’environ 5 %. Le transport sera probablement le principal secteur de consommation, suivi par les deux autres secteurs. La demande européenne de produits laminés resterait également ferme, principalement sous l’impulsion de l’automobile et de l’emballage qui se déplacent lentement vers l’aluminium.

Production d’aluminium

Le processus de production de l’aluminium peut être décomposé en trois étapes ; les premières bauxites, qui contiennent de l’aluminium, sont extraites du sol. Ensuite, les bauxites sont transformées en alumine ou en oxyde d’aluminium, et enfin, à la troisième étape, l’aluminium pur est produit par réduction électrolytique, un procédé dans lequel l’oxyde d’aluminium est décomposé en ses composants à l’aide d’un courant électrique. Environ 4 à 5 tonnes de bauxites sont transformées en 2 tonnes d’alumine, à partir desquelles on peut fabriquer environ 1 tonne d’aluminium. Avec ce matériau propre, Alucenter – Solutions et produits en Aluminium vous fourni un ouvrage solide qui a besoin de très peu d’entretien.

Il existe plusieurs minéraux disponibles dans le monde à partir desquels on peut obtenir de l’aluminium, mais la matière première la plus courante est la bauxite. La bauxite est un minéral composé principalement d’oxyde d’aluminium mélangé à d’autres minéraux. La bauxite est considérée comme de haute qualité si elle contient plus de 50% d’oxyde d’aluminium.

Il y a beaucoup de variations dans les bauxites. Structurellement, elles peuvent être solides et denses ou friables. La couleur habituelle est le rouge brique, le rouge flamboyant ou le brun à cause de l’oxyde de fer. Si la teneur en fer est faible, la bauxite peut être grise ou blanche. Mais on trouve aussi des bauxites jaunes, vert foncé et même multicolores avec des souches bleutées, violettes, rouges et noires.

Exploitation d’aluminium

Environ 90 % des réserves mondiales de bauxite se trouvent dans les zones tropicales et subtropicales, dont 73 % dans cinq pays seulement : La Guinée, le Brésil, la Jamaïque, l’Australie et l’Inde. La Guinée possède la plus grande réserve de bauxites, 5,3 milliards de tonnes (28,4 % de l’approvisionnement mondial) et les bauxites guinéennes sont de très haute qualité, contenant des quantités minimales d’adjuvants. Elles se trouvent également très près de la surface, ce qui rend leur extraction très facile.

La façon la plus courante d’exploiter les bauxites consiste à utiliser des mines à ciel ouvert. Un équipement spécial est utilisé pour découper une couche après l’autre de la surface, la roche étant ensuite transportée ailleurs pour un traitement ultérieur.

Chaque année, 220 milliards de canettes de boisson sont fabriquées dans le monde, 90 % d’entre elles sont recyclées en Europe. Souvent, ces canettes sont recyclées et l’aluminium obtenu est utilisé pour fabriquer de nouvelles canettes en aluminium. C’est l’une des raisons pour lesquelles la canette en aluminium est souvent considérée comme un produit éternel. Mais tout peut être recyclé : pièces de voiture, papier aluminium usagé, cadres de vélo, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *