Avantages et risques de la vente à réméré

Le premier avantage de la vente à réméré est le fait que l’on puisse toujours occuper le bien durant le contrat. Ensuite, si tout se passe très bien, il est possible de le racheter par la suite. Ce système est une solution quand il n’y a plus moyen de résoudre une situation financière délicate. Toutefois, son coût est élevé et le risque d’impossibilité de rachat est important.

 

Occuper le bien pendant un délai déterminé

Avec une vente à réméré immobilier, le propriétaire a la possibilité de toujours occuper le bien pendant la durée mentionnée dans le contrat de vente. C’est-à-dire qu’il en devient locataire. Mais en même temps, il aura eu la possibilité de rembourser ses dettes. Avec le montant de l’investissement, il dispose également de quoi payer les différents frais liés à la vente et une petite économie qu’il pourra réserver pour l’achat. Il s’agit de ce qu’on appelle le montant de garantie. En effet, la valeur du bien en général doit dépasser d’au moins 30% de celle de la dette. Autrement dit, la vente est bien réalisable si le montant de la dette est de moins de 70% de la valeur du bien. Par ailleurs, avec ce système, le vendeur peut résoudre son problème financier discrètement.

 

Possibilité de rachat

Autre avantage de ce type de vente, c’est la possibilité de racheter le bien. C’est d’ailleurs la particularité de la vente à réméré.Cette faculté de rachat peut s’étendre jusqu’à 5 ans. C’est-à-dire que le propriétaire aura un laps de temps assez large pour résoudre sa situation financière et racheter son bien. Mais pour pouvoir effectuer cette opération, il doit rembourser la somme du prix initial mais doit aussi penser à quelques suppléments. Mais à ce moment, le dépôt de garantie est débloqué et pourrait couvrir quelques frais relatifs au rachat. D’autre part, il est bien possible de recourir à un nouveau crédit pour payer l’ensemble afin de garder le bien.

 

Les risques de la vente à réméré

Bien que le système semble facile et tentant, la vente à réméré n’a pas été épargné de certains risques. Le premier étant que le coût est très élevé et pourrait même enfoncer encore plus dans une situation plus délicate. En effet, il est nécessaire de payer les indemnités d’occupation, et ensuite payer aussi la totalité du prix initial, peut-être même avec surplus. Si l’on loue pendant 5 ans, il faut faire un petit calcul de la totalité de l’indemnité pendant cette période rajoutée au prix du bien et des différents frais pour comprendre le coût. Une grosse somme ! A part cela, il faut aussi envisager l’impossibilité à racheter. Ce qui pourrait même mener à l’expulsion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *